La La Land et l’expression de l’amour à travers la passion et le chaos

Donc me voici, moi c’est Nathan et si tu lis ça on va passer un peu de temps dans ma tête et ça va parler de La La Land. Alors, pourquoi La La Land ? Parce que ce film m’a fait ressentir un nombre de choses incalculables. C’est un des buts principal du cinéma tu me diras et je suis totalement d’accord. Mais il à ce côté personnel qui ne me parle qu’à moi, du moins c’est ce que je veux croire. Et j’ai bien envie de partager ce que je pense de tout ça. Simple et soudaine envie.
Il m’est extrêmement difficile de parler de mes sentiments donc si tout ce qui suit n’a pas de sens je m’excuse auprès de toi qui lit ça. La La Land est un film sur l’amour, sous toutes ses formes. La La Land passe par la passion, le chaos, la tristesse, le naissance de l’amour et même sa fin, si fin à l’amour il y a. S’il y a bien un sentiment que l’on ressent dans La La Land c’est la passion. Le personnage de Ryan Gosling l’illustre parfaitement. Il représente parfaitement la volonté de poursuivre ses rêves, c’est un personnage qui ne flanche jamais. Il va même, au détriment de ses propres envies, aider une autre personnage à accomplir ses rêves, à lui faire réaliser sa passion, l’aider à atteindre un certain stade d’accomplissement, d’affirmation d’elle même. Cet autre personnage sera donc celui d’Emma Stone. Le film nous offre donc une histoire pleine de passion autant amoureuse qu’individuelle. Je suis une personne qui, même si je ne l’exprime pas forcément, est très passionnelle. Le personnage de Ryan Gosling est donc un personnage qui me parle énormément. J’applaudis et envie aussi l’avancée du personnage d’Emma Stone tout au long du film. Elle qui est d’abord montrée comme un personne ressemblant à beaucoup d’autres ne deviendra vraiment une personne qui se démarque que par sa courage et sa volonté. Cette passion se ressent aussi dans les plans et couleurs tout au long du film. Je pense que je serais incapable de choisir un plan du film que je préfère tellement ce film est d’une beauté inimaginable. Me viennent à l’esprit la scène du planétarium, l’épilogue avec son Paris de carte postale, qui évoque par ses couleurs surréaliste un bonheur ultime mais seulement rêvé, et The Fools Who Dream qui est une scène d’une force immense. Mais c’est aussi le cas de la scène de danse et chant d’Emma Stone & Friends qui utilise magnifiquement les couleurs à l’écran et montre aussi une certaine excentricité  par un des moyens d’expression le plus puissant qui soit : la danse.
Image associée
Excentricité qui fait la parfaite opposition avec la chanson qui est chantée à ce moment précis qui est Someone In The Crowd. De plus chacune des actrices se différencie par la couleur qui lui est associée. J’y vois ici une volonté d’individualité, une preuve que chaque personne à quelque chose qui l’anime, qui le différencie des autres. Je vais peut être un peu trop loin dans une réflexion inutile, mais j’aime à penser que tout à une raison dans ce film et ce même jusque dans la couleur attribuée à chacune des amies du personnage d’Emma Stone. Maintenant me vient l’envie de poser une question qui ne nécessite pas forcément réponse, puisque la réponse est liée à l’individualité de chacun. Qu’est ce que l’amour sans passion ? Je pense que le film peut nous apporter des éléments de réponses que chacun étudiera à sa façon et qu’ainsi le spectateur trouvera sa propre réponse qui lui est intimement liée.
Mais trêve de passion. Passons à une autre chose que j’ai beaucoup ressenti et qui est, je pense, un élément central de La La Land : le chaos. Alors tout d’abord le chaos exprime une confusion générale. Quel meilleur choix musical que le jazz pour évoquer le chaos et la confusion tout au long du film ? Il m’est d’avis que la bande originale du film est exceptionnelle et que rien d’autre ne pourrait la remplacer. Mais le jazz n’est pas la seule chose qui fait régner la confusion dans ce film. Évidemment, le film peut sembler clair sur la situation des personnages à la toute fin. Mais il y a une scène que j’ai beaucoup aimé qui semblait indiquer un certain chaos sur les sentiments des personnages principaux. Je veux, bien entendu, parler de la scène que je vais appeler « Réalité alternative ». En effet cette scène exprime le désordre qui se trouve dans le cœur des personnages. Chacun d’eux à un moment dispose d’un choix. Vivre ensemble et connaître l’amour ensemble ou continuer chacun de leur côté et continuer à aimer et vivre le jazz et le cinéma. La réalité alternative vient montrer le doute chez nos personnages et le semer chez le spectateur. Il est ici donc question de savoir pour le spectateur s’il préfère la fin alternative à l’histoire, celle où le personnage de Ryan Gosling n’obtient pas son club et ne peut vivre son rêve pleinement mais connaît l’amour, ou s’il préfère la fin « normale » qui le prive de l’amour et de sa vie avec le personnage d’Emma Stone mais lui permet de vivre complètement le jazz.
Image associée
Ceci amène un autre aspect qu’est celui de la tristesse. En effet si le spectateur s’est attaché au couple tout le long du film il sera attristé par la fin et le dernier regard échangé. Mais au fond est ce que l’alternative n’est pas elle aussi infiniment triste ? Abandonner sa passion, quelque chose que l’on aime, un rêve n’est ce pas là une des pire chose qui puisse arriver à un être humain ? Et si cette question a émis le doute en toi c’est que ce chaos, cette confusion est bien réelle. Ce qui me marque dans ce chaos c’est son caractère incertain. Si l’on était sûr d’absolument tout la vie perdrait de son goût et je pense que La La Land perdrait de son goût si la fin n’était qu’un simple happy ending où tout le monde obtiendrait tout ce qu’il veut. Cette fin fait preuve de quelque chose que j’apprécie beaucoup, elle fait preuve de non-manichéisme. Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir. Et c’est ce trouble qui constitue la réalité dans laquelle s’ancre La La Land. Pour conclure je dirais que la passion et le chaos dont fait preuve La La Land sont les points principaux que j’aime dans ce film car c’est avec beaucoup de passion et autant d’incertitude que la vie mérite d’être vécu. En plus d’être une leçon de cinéma, pour moi La La Land est une véritable leçon de vie.

 

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. princecranoir dit :

    Bel élan enthousiaste !
    Je ne sais s il est porté par le chaos ou la tristesse mais ce qui est sur, c’est que c’est le pays où j’aimerais être aujourd’hui.
    D’ailleurs on a beaucoup parlé des Demoiselles de Demy mais il me semble qu’il y a un peu du pays d Oz en L’Alaska Land.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s