La guerre des mondes

  J’ai exceptionnellement laissé ma place à quelqu’un qui avait très envie de vous parler de Life. Life est un mélange entre Gravity et Alien, avec un soupçon d’Interstellar. Est-ce que c’est une bonne chose? Oui, un bon gros oui même! J’ai des choses à reprocher à ce film, mais ce ne sont pas ce…

Souvenir d’une émotion perdue

Dans la nuit noire, on s’ouvre à soi même. Les images lumineuses nous abandonnent dans notre propre solitude.  Face à l’illusion du temps, les sentiments inavoués se dévoilent. On devient plus vrai, plus sincère, plus-. Devant le vacarme assourdissant des ténèbres, on se retrouve face à nous-même. On se découvre des joies, des peines, des…

C’est grave

Pourquoi ce plaisir malsain de la chair déchirée ? Nous devenons des voyeurs des actes les plus profanes. Enfermés dans cette salle sinistre, loin des regards, on se laisse bercer par l’horreur. Entre ces murs, les vices se réveillent. Personne ne doit savoir ce qu’il s’y passe. Les tabous de la chair, du sexe cruel et…

Here’s to the ones who dream

C’était donc un cauchemar à demi-éveillée, un jour, un soir. Et depuis, j’ai l’idée folle de devoir en faire un court-métrage. Et maintenant, qu’est ce que je fais ?  Dawn of the night  La douceur du jour, la chaleur du monde. Et au loin une ombre silencieuse qui grandit. Un monstre sans visage qui s’étend…

[TAG] Liebster Awards ou l’intérêt de parler de moi

Le Liebster Award est un tag permettant de mettre en lumière des blogueurs qui méritent d’être découverts. Le but ? Raconter 11 choses sur soi, répondre aux 11 questions du blogueur qui vous a nominé, et poser à son tour 11 questions à 11 autres blogueurs. Finalement, tenir un blog sur le cinéma, et donner son…

Us Vs Them

  Jeff Nichols est peut-être le digne héritier du Southern Gothic. Lumière âpre, sol poussiéreux et boueux, famille contre un système froid et monstrueux. L’amour sincère pour le Sud des Etats-Unis transcende ses films. Protéger le foyer. Que ce soit avec Midnight Special, Mud ou Loving, la famille est toujours fugitive, pourchassée par une ombre…

Say Goodbye to the President

  22 NOVEMBRE 1963. Dallas. L’assassinat de JFK. Tout le monde a vu, tout le monde sait. La mort d’un président américain. Un événement devenu presque fictif, qui ne fini pas d’obséder. Pourquoi faire revivre une tragédie connue de tous, 54 ans plus tard ? Pour ne pas oublier. Pour la gloire. Pour commémorer. C’est…

La La Land

J’avais rarement vu des gens si heureux dans une salle de cinéma. Oui, je. Ce je maudit de tous les blogueurs cinéma un tant soit peu sérieux. Ce je qui veut faire croire que l’on est incapable d’assumer une totale objectivité devant un film. Qui décrédibilise. Que l’on méprise, car on ne parle pas au…

The Art of Fiction : Nocturnal Animals et A Monster Calls

Les adaptation littéraires au cinéma sont bien plus courantes qu’elles n’y paraissent, et c’est loin d’en être une mauvaise chose. On reproche trop souvent au cinéma contemporain de ne plus savoir créer du contenu original, se laissant aller à la facilité de l’adaptation. Le travail d’adaptation, ce n’est sûrement pas transformer chaque mot en image….

S’enfermer dans le noir

Viens, on va au cinéma ce soir. Pour se retrouver, pour passer du temps ensemble. La phrase en soi semble être contradictoire. Passer du temps côte à côte, se taire dans le noir et attendre. Curieuse activité de groupe. Pourquoi s’obstine-t-on à voir des films au cinéma ? Pour le bon son, vous me direz….

Bilan 2016

La fin de l’année est toujours un moment étrange, presque hors du temps. Le temps de faire un bilan. Du temps (invraisemblable ) passé assis dans l’obscurité d’un cinéma. Pour les amoureux du cinéma, et pour tous les autres, c’est le moment de revenir sur ce qui nous a passionné cette année. Et comme chaque…

[Télégramme] Vie quotidienne des guerriers de l’espace

Je suis intimement convaincue que les mots sont autonomes. Qu’ils font sens par eux-mêmes. Il m’est parfois difficile, pour des raisons qui m’échappent, d’écrire un véritable argumentaire pour un film. Parce que l’émotion, parce que la subjectivité, parce que mes connaissances ont des limites. Parce que je ne suis pas critique et que j’ai beaucoup…