[Télégramme] Les Sentiments de Mademoiselle Snowden

Je suis intimement convaincue que les mots sont autonomes. Qu’ils font sens par eux-mêmes. Il m’est parfois difficile, pour des raisons qui m’échappent, d’écrire un véritable argumentaire pour un film. Parce que l’émotion, parce que la subjectivité, parce que mes connaissances ont des limites. Parce que je ne suis pas critique et que j’ai beaucoup trop à apprendre. Néanmoins, je suis toujours déçue de ne pas pouvoir vous partager ces films qui doivent êtres vus, ou non. Je vous propose donc le Télégramme. Comme son nom le suggère, je vous parlerai de films à travers de simples mots qui se suffisent à eux-mêmes. A vous d’y trouver votre sens. Parce que parfois, il faut aussi savoir garder l’essentiel, jusqu’à ce curieux minimalisme. C’est une manière pour moi de ne pas voir ces films sombrer dans l’oubli.

 

Snowden – par Oliver Stone

Afficher l'image d'origine

Patriote idéaliste et enthousiaste, le jeune Edward Snowden semble réaliser son rêve quand il rejoint les équipes de la CIA puis de la NSA. Il découvre alors au cœur des Services de Renseignements américains l’ampleur insoupçonnée de la cyber-surveillance. Violant la Constitution, soutenue par de grandes entreprises, la NSA collecte des montagnes de données et piste toutes les formes de télécommunications à un niveau planétaire.
Choqué par cette intrusion systématique dans nos vies privées, Snowden décide de rassembler des preuves et de tout divulguer. Devenu lanceur d’alerte, il sacrifiera sa liberté et sa vie privée.En juin 2013, deux journalistes prennent le risque de le rencontrer dans une chambre d’hôtel à Hong Kong. Une course contre la montre s’engage pour analyser les preuves irréfutables présentées par Snowden avant leur publication.Les révélations qui vont être faites dans cette pièce seront au cœur du plus grand scandale d’espionnage de l’histoire des États-Unis.

Fond passionnant. Forme classique. Réalité. Fiction .Consternant. Héroïque.

Vice-Versa – de Pete Docter

Afficher l'image d'origine

Au Quartier Général, le centre de contrôle situé dans la tête de la petite Riley, 11 ans, cinq Émotions sont au travail. À leur tête, Joie, débordante d’optimisme et de bonne humeur, veille à ce que Riley soit heureuse. Lorsque la famille de Riley emménage dans une grande ville, avec tout ce que cela peut avoir d’effrayant, les Émotions ont fort à faire pour guider la jeune fille durant cette difficile transition.

Mature. Nostalgie. Émouvant. Graphisme enfantin. Brillant. Grandir.

 

Mademoiselle – de Park-Chan-Wook

Afficher l'image d'origineCorée. Années 30, pendant la colonisation japonaise. Une jeune femme (Sookee) est engagée comme servante d’une riche japonaise (Hideko), vivant recluse dans un immense manoir sous la coupe d’un oncle tyrannique. Mais Sookee a un secret. Avec l’aide d’un escroc se faisant passer pour un comte japonais, ils ont d’autres plans pour Hideko…

Érotique. Sensuel. Féminin. Désir. Sublime. Ensorcelant. Puzzle.

STOP

Publicités

2 commentaires Ajoutez le vôtre

  1. Yzystyle dit :

    Je suis assez d’accord avec toi sur ton introduction à ta rubrique « TELEGRAMME »!
    https://yzystyle.com

    J'aime

    1. Suzy Bishop dit :

      Tu m’en vois ravie !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s