La Tortue Rouge

La simplicité n’est pas facilité. La facilité est vulgaire. La simplicité est riche de sens, du non-dit. Elle est précieuse. La Tortue Rouge en est peut-être l’exemple le plus parlant. C’est un au-delà des frontières. Réalisé par le néerlandais Michaël Dudok de Wit, dernier né des studios Ghibli.

Afficher l'image d'origine

À travers l’histoire d’un naufragé sur une île déserte tropicale peuplée de tortues, de crabes et d’oiseaux, La Tortue rouge raconte les grandes étapes de la vie d’un être humain.

Simple. Et non pas simpliste. On est immédiatement submergé par la beauté de l’animation. Délicate. Aérienne. Elle est pure, et ne révèle que les traits essentiels. L’image est somptueuse. Les couleurs sont lumineuses et d’une infinie douceur. Elles sont apaisantes, rassurantes.

Afficher l'image d'origine

Les dialogues sont absolument inexistants. Muet, mais non pas silencieux. Car le film grouille de vie. Un hors-champs invisible, mais bruyant.  Une symphonie de la Nature. Du crépitement des flammes, de l’eau qui coule. Du vent qui se lève, de la pluie qui s’abat. Le film est riche de ces sons. La parole est inutile car vide de sens. Les sons, les gestes, l’image sont riches de sens. La musique somptueuse nous plonge dans cette contemplation muette du beau. Dans cette méditation calme et reposante

Simple, car on connaît le dénouement de la tragédie humaine. Le film est un conte magnifique sur la vie humaine. Nous sommes les naufragés involontaires du néant, échoués sur les rivages inconnus de la vie humaine. La vie est une île déserte qui ne demande qu’à être explorer, qu’il faut apprendre à maîtriser. Une île de beauté. Le film prend le temps d’avoir le temps. De nous inviter à la contemplation des beautés simples, qui rayonne de vérité. A l’admiration de la vie si fragile, si précieuse. Ce refus de repartir lâchement vers le néant de l’océan. D’abandonner la vie. Cette simplicité là est un trésor de richesses. Savoir mettre en lumière la poésie  infinie du vivant. Sa féerie. Son authenticité.

Afficher l'image d'origine

Le film est d’une émouvante simplicité. Peut-être l’une des plus belles choses vue, par sa vérité, par sa sincérité, par sa poésie magnifique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s