Au revoir l’art et le cinéma, bonjour l’argent

Encore une fois j’ai besoin de râler. Parce que cette fois-ci, ça me touche tout particulièrement. J’étudie à Metz, qui est une ville culturellement riche et soudain j’apprends ça :

La commission départementale de l’aménagement commercial vient d’accorder ce lundi le droit au groupe belge Kinépolis de construire deux nouveaux cinémas dans la région de Metz (Moselle). Le concurrent, CGR n’a pas réussi à convaincre les élus avec un projet pourtant similaire. ( Lor’Actu

Super me direz vous, deux nouveaux cinémas, donc plus de possibilité d’y aller. Sauf que non. La ville de Metz dispose déjà de deux cinémas de villes, Le Palace et surtout le Caméo, cinéma d’art et d’essai avec une programmation intéressante et beaucoup d’avant-premières, tout cela à des prix convenables. Leur logique n’est pas exclusivement commerciale, puisque leur prix relativement peu élevé permet un accès très facile pour tous à des films très intéressants. Ces cinémas privilégient largement un accès à la culture, parce que oui avant d’être un divertissement, le cinéma est un art,  plutôt qu’à l’argent.

Mais c’est quoi le problème avec Kinépolis ? Il y’a déjà un Kinépolis très proche de Metz, à Saint-Julien les Metz. L’arrivée de deux autres Kinépolis vient simplement détruire les petits cinémas de ville que sont le Caméo et le Palace. Forcément, ça sera nouveau, on va privilégier la 3D et des salles immenses qui se veulent confortables. Mais sincèrement, sachant que Kinépolis n’hésite pas à augmenter ses prix tous les ans ( rappelons que la place est à 11 euros, sans supplément 3D ), ça ne va pas arranger les choses, au contraire, le prix risque d’augmenter. Certes les salles sont confortables, je suis tout à fait d’accord. Mais ça va tout simplement détruire les petits cinémas de ville, moins cher et qui offre une programmation culturellement intéressante.

Le Caméo 

J’habite à Thionville, dans la campagne profonde et je n’ai le choix que d’un Kinépolis énorme et de la Scala, qui persiste toujours contre l’influence du monstre belge. C’est bien vous me direz. Le problème, c’est que Kinépolis privilégie des gros blockbusters qui rapporte au détriment de film potentiellement intéressant. Généralement, je dois attendre plus d’un mois pour pouvoir aller voir un film à la Scala ( pas tous, mais en majorité ), car ils ne sont programmés nulle part ailleurs, et je suis obligée de faire plus de 40 km pour pouvoir aller voir un film qui ne sera peut-être jamais programmé dans aucun des deux cinémas, c’est d’ailleurs ce qui s’est passé avec The Grand Budapest Hotel , où j’ai du monter au Caméo de Metz car il n’était programmé ailleurs. Des films intéressants, comme Under The Skin ou même encore Mommy  ne seront jamais programmé au Kinépolis. Pour la simple et bonne raison que leur logique est purement commerciale. Le cinéma, c’est un marché comme un autre, c’est pas de l’art. Donc on vous propose uniquement des blockbusters ou des films qui marchent parce que ça rapporte. Vous trouvez ça normal de mettre à l’affiche Qu’est ce qu’on a fait au bon Dieu ? pendant plus de 6 mois, au détriment de tout un tas de films ? Je trouve ça juste lamentable, sincèrement. Vous pouvez toujours me critiquer en me demandant d’arrêter de râler et d’aller à la Scala si ça me plaît pas. Mais le problème reste le même, il y’a un nombre énorme de films que je n’ai pas pu voir, car passant beaucoup trop tard. Je ne critique pas la Scala, loin de là, c’est un miracle que ce cinéma persiste., mais c’est encore un petit cinéma qui ne peut pas se permettre de diffuser trop longtemps des films que trop peu de monde va voir, et ça se comprend parfaitement.

Le Palace 

Ce qui me sidère, c’est la logique commerciale des Kinépolis, qui abrutit les spectateurs en leur proposant des films uniquement  divertissants. Les spectateurs iront voir ce qu’on leur propose, et c’est sur que si on ne propose uniquement que des Paranormal activity et les 45 films de Marvel, c’est ce qu’ils iront voir. Le fait que Kinépolis vienne écraser des petits cinémas de ville, qui proposent des films très variés et souvent très intéressants, moi sincèrement ça me dégoûte. On est donc prêt à détruire un élément de la culture juste pour faire de l’argent. C’est désolant. Ce que je trouve génial avec le Caméo en particulier, c’est qu’il offre des films en VO, car oui Kinépolis ne propose que des films en français, ainsi que des films d’auteurs ou expérimentaux. Quasiment chaque semaine il y’a des avants-première, avec la présence d’acteurs ou de réalisateurs, permettant ainsi des échanges avec les spectateurs. Et si ce cinéma disparaît, tout cela va disparaître aussi. Et on va payer plus cher, pour des films peu intéressant.

L’accès de la culture se voit donc interdit par l’arrivée de l’argent. Le cinéma, c’est donc ça, juste une histoire de gros sous ? Le cinéma est un art, et oser construire un Kinépolis en face du Centre Pompidou, temple de l’art, c’est quand même assez culotté. Le Caméo est un symbole de la ville de Metz, dont nous pouvions être fier rien que pour sa présence face à ces gros géants. Metz perd donc un élément de sa culture au détriment d’une logique purement économique. Ce qui me révolte, c’est pas tant l’arrivée d’un nouveau cinéma, mais bel et bien qu’on privilégie l’argent à la culture. C’est même considérer que les messins sont incultes, prêt à payer un prix exhorbitant pour s’abrutir devant des blockbusters, plutôt que de pouvoir avoir accès à des films intéressants. Car oui, la fermeture du Caméo, c’est la fin des films d’art et d’essai à Metz. Et c’est bien triste.

Le 1er décembre, le Palace organise une réunion à 20h pour discuter de l’avenir des cinémas à Metz. J’essayerai d’y être.

 POUR SIGNER LA PETITION C’EST ICI : 

EDIT : Le cinéma d’art et d’essai ne va heureusement pas totalement disparaître mais va migrer vers le Palace. Mon soucis, c’est que celui-ci va tout de même être dirigé par Kinépolis, qui parle de  » prix adaptés « .. Ca laisse sceptique, et j’espère sincèrement que le directeur va pouvoir s’occuper de la programmation. Le soucis désormais, c’est que les films proposés par le Palace, blockbusters ou divertissement en tout genre ( que je ne critique pas en soi ) qui étaient offerts à des prix raisonnables vont être récupéré par Kinépolis avec des prix improbables. Le leader belge a donc le monopole des cinémas de Metz.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s