Dogma 95

Le Dogma 95 désigne une doctrine cinématographique qui a été décidée par Lars Von Trier, considéré un peu ( beaucoup ) comme un  » Sale Gosse  » , ainsi que Thomas Vinterberg, et seront rapidement rejoint par Søren Kragh-Jacobsen et Kristian Levring.  En quoi ça consiste ? C’est simple, ils revendiquent une  » purification  » du cinéma. Rappelons le, on est en 1995 et les films usent pas mal d’effets spéciaux en tous genres. D’ailleurs, leur manifeste s’intitule  » Voeu de Chasteté  » ce qui est assez révélateur de leur intentions.

Le film doit être  » pur  » et ne doit comporter aucun effet spécial, ni rien. Au fond, c’est une réalisation complètement différente de celle d’un blockbuster, où tout est fictif : ce ne sont pas forcément des décors naturels et la lumière est artificielle par exemple.

Afficher l'image d'origine

Alors qu’est que ça dit ?

Tout d’abord, tout doit être naturel. Ainsi l’action doit se dérouler continuellement, c’est à dire qu’il ne peut pas y’avoir de flash-back par exemple. Un peu comme l’unité de temps au théâtre où tout doit se dérouler en 1h30. Et bien c’est pareil pour ce genre de film. Ensuite, il n’y a aucune musique ni lumière pour justement conserver le naturel des images présentées. Enfin c’est filmé façon caméra à l’épaule. Un peu comme pour le found-footage, ces films comme Le Projet Blair Witch, au plus récemmnt Rec  qui sont filmés comme des vidéos amateurs. Donc ça bouge pas mal et ça donne un côté brut aux images. Et pour finir, le réalisateur ne doit pas être crédité au générique, car ce qui compte avant tout, c’est l’oeuvre, et non le réalisateur.

Il y’a donc une vraie volonté de réalisme, car l’image n’est pas retravaillée et est livrée telle quel au spectateur.

C’est pourquoi je vais parler de ce que je connais. J’ai vu, il y’a quelques années maintenant le film Festen de Vinterberg.

Afficher l'image d'origine

En gros, le film raconte un repas de famille qui vire au drame. En effet, le fils fait des aveux sur son père devant la famille totalement interloquée alors que tous sont justement réunis pour célébrer les 60 ans du père. Un film très joyeux, je ne vous le fais pas dire.

Le sujet en soi est déjà assez dérangeant, mais le réalisme du film ne fait que renforcer cette impression. Il n’y a donc pas de musique, tout est filmé d’un bloc et il en ressort un réalisme assez cru. Je ne pourrais pas trop débattre sur le sujet du film, au risque de tout spoiler, mais je vais plutôt vous raconter une petite anecdote.

Lors de la présentation du film, un des acteurs était là pour pouvoir répondre à nos petites questions. ( dont j’ai complètement oublié le nom, honte à moi )

Moi ce qui m’intéressait, c’était de savoir si les conditions de tournage étaient affectés par ce Dogma 95. Et apparemment oui. D’après lui, une drôle d’ambiance s’est installé sur le plateau. Les acteurs devaient ramener leurs propres costumes. En plus, la gravité du sujet ne faisait que renforcer cette ambiance. En fait, tourner un film du dogme 95 est une expérience différente et particulière, qui plonge les acteurs dans une ambiance véritablement étrange.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s